Enterrés affiche

Après l’immense succès critique de W.A.K.A , la réalisatrice Françoise Ellong nous revient avec un long métrage qui fera bouger les lignes. Enterrés est un film de 88 minutes qui donne la parole aux victimes de pédophilie au sein de l’Eglise Catholique et dénonce le mutisme dont fait preuve ses dirigeants.

Quatre amis d’enfance proches de la quarantaine se retrouvent grâce à l’initiative du plus vieux d’entre eux, Ndewa, 39 ans. Ils ont gardé contact depuis toutes ces années et en faisant le bilan de leurs vies ils réalisent que tout va mal. Ndewa donne donc rendez-vous à ses camarades sur un terrain vague isolé, avec pour objectif d’enterrer des symboles de leurs vies et s’ouvrir de nouvelles perspectives. Quand ce dernier sort une clé, il replonge le groupe dans l’enfer de leur enfance au cœur d’un orphelinat tenu par des religieux et plus particulièrement « Daddy », le dirigeant de l’orphelinat qui gagnait la confiance des enfants grâce à cette clé…

 

 

J’ai été bouleversée un soir par un reportage à la télé qui donnait la parole à des hommes et des femmes victimes d’attouchements ou de viols dans des orphelinats, des pensionnats ou des internats tenus par des religieux

Françoise Ellong décide donc de briser le silence, arme favorite, selon elle des bourreaux.  » Si nos enfants ne sont même plus en sécurité dans la maison de Dieu ou tout autre lieu dirigés par ses serviteurs, où le seront-ils ? » scande-t-elle

 

Brillament emmené par un quatuor hors du commun, le film fait déjà l’unanimité. Ses acteurs, Anurin Nwunembom (Meilleur acteur Festival Ecrans Noirs 2018), Lucie Memba Bos (Prix du Meilleur Second Rôle CAAFAS), Emy Dany Bassong et Denis Etouka portent le film à « bras le coeur »

 

Rendez-vous le 27 novembre pour l’avant première à Canal Olympia Douala

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *