La fistule obstétricale est une conséquence dramatique de l’accouchement difficile ou prolongé, matérialisée par la création d’un passage anormal entre le vagin et la vessie et/ou le rectum par lequel l’urine et/ou les matières fécales fuient constamment. Les femmes et filles atteintes de Fistule Obstétricale font face à une stigmatisation dévastatrice, qui favorise la honte, l’isolement, la marginalisation et même l’exclusion sociale.

L’enquête de l’institut national des statistiques révèle que la prévalence de la fistule obstétricale est de 20.000 cas avec une incidence estimée à 2.000 nouveaux cas chaque année. Cette enquête révèle également qu’environ 6.000 femmes meurent par an au cours de leur grossesse ou en donnant la vie. Et pour chaque femme qui meurt, au moins 20 autres survivent, avec des complications, dont une des plus graves et mal vécues est donc cette fistule obstétricale.

Au Cameroun, d’après l’enquête à indicateurs multiples par grappe conduite en 2014, la prévalence de la fistule obstétricale est de 20 000  cas avec une incidence estimée à 2000 nouveaux cas chaque année.  Cette enquête révèle également qu’environ 6000 femmes meurent  par  an au cours de leur grossesse ou en donnant la vie. Et pour chaque femme qui meurt, au moins 20 autres survivent, avec des  complications, dont une des plus graves et humiliantes est la fistule obstétricale.

Etats des lieux de l’impacte de la Fistule Obstétricale au Cameroun. Source: UNFPA

Au rang des obstacles qui empêchent les progrès dans la lutte pour l’élimination de la Fistule Obstétricale au Cameroun l’on note la persistance des pratiques néfastes comme l’excision, le mariage d’enfants dont l’âge atteint à peine 17 ans et son  corolaire les grossesses précoces, le faible niveau d’information et de sensibilisation, la faiblesse des systèmes de santé, en général,  et l’absence des centres communautaires de référence des malades, en particulier, ainsi que l’insuffisance de ressources allouées à  la  réinsertion socio-économique. Dans un tel contexte, de nombreuses femmes et filles sont privées de leurs droits fondamentaux  et  de leur dignité. Dans certaines localités, la moyenne d’âge des femmes atteinte de Fistule est  à peine de 13ans. 

Quelques caractéristiques des survivante de Fistule Obstétricale au Cameroun.
Source: UNFPA au Cameroun.

Les « fistules obstétricales », c’est un problème de santé encore un peu tabou… Et pourtant, on progresse ! Généralement, ces fistules sont les conséquences d’un accouchement difficile ou mal suivi avec un travail prolongé qui va entrainer une rupture entre le vagin et le rectum et/ou entre le vagin et la vessie. Le gouvernement Camerounais et le Fonds des Nations Unies pour la population sans cesse mènent des campagnes C’est en en parlant et en menant de telles campagnes auprès des femmes que l’on réglera ce problème qui touche tant de femmes et qui ne mérite pas que l’on en ait honte !