Plus connu sous le nom de « bôbôlô » ou encore “ Boblic” (diminutif de bôbôlô, le bâton de manioc est à classer dans la catégorie des mets populaires chez les bantous. Nourriture traditionnelle camerounaise originaire de la région du centre et  fait à base du manioc, le Bobolo est un met très riche en amidon et en énergie qui obéit à des règles propres de transformation et sa cuisson dépend de sa grosseur.

Le Bobolo se présente sous la forme d’un bâton orné par de nombreux plis causés par le fil qui le ligote. c’est en effet une pâte de manioc blanchâtre chargé dans des feuilles dont la grosseur  dépend de la nature de l’évènement. A Cameroun, cette nourriture est utilisée en majorité dans les évènements et manifestations chez les peuples du centre.

La particularité du bâton de manioc est qui a un but  social dans la mesure où il est toujours présent dans tous cérémonies à caractère traditionnel c’est également un met rassembleur qui a longtemps fait l’objet d’une consommation locale perceptible dans tout le triangle national .

C’est aussi le mets le plus connu de grandes cérémonies au Cameroun. Mariage, gala, dote ; il est présent à chaque évènement comme pour marquer sa notoriété. Pas un restaurant digne de ce nom ou encore un hôtel sans en trouver. Il a d’ailleurs souvent été aperçu sur les tables lors de grandes cérémonies organisées par le président de la République.

Le bâton de manioc est consommé dans la majorité des régions du pays, mais avec une concentration dans le sud qui en a fait l’un de ses mets favoris. Il se consomme également dans plusieurs pays africain comme le Gabon, la République centrafricaine et la Guinée Equatoriale qui l’a inscrit dans la liste de ses repas favoris. Le bâton de manioc est également consommé en RD Congo où il porte le nom de Chikwangue.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *