Articles

La gastronomie camerounaise est riche d’une grande diversité qu’elle doit à son histoire et à sa population. Elle est particulièrement réputée pour la finesse et l’équilibre de sa cuisine. Le dosage des épices et condiments confère aux plats un goût surprenant. Découvrez sans plus attendre notre top 10 des plats camerounais !

L’EMBLÉMATIQUE NDOLÉ

Typique de la cuisine du Cameroun, le ndolé est considéré comme le plat national. Il se décline en fonction des préférences de chacun, et peut donc être préparé à base de crevettes, de viande ou de poisson fumé. Le ndolé est en réalité un arbuste, appartenant à la famille des Vernonia. Ses feuilles constituent l’ingrédient principal. Elles sont aussi accompagnées d’une pâte d’arachide, de bananes plantains, de manioc ou de riz. Le petit plus du ndolé : au Cameroun, ce végétal est utilisé comme remède contre de nombreux maux du quotidien.

LE POULET DG

Le poulet DG est l’une des spécialités camerounaises les plus connues. DG signifie Directeur Général, car le plat était initialement réservé à une élite. Fort heureusement, il s’est aujourd’hui démocratisé et chacun peut le savourer ! Ce mets se compose de poulet frit, de bananes plantains, de légumes divers (carottes, haricots verts, tomates…), d’une touche de piment et de gingembre. Un régal !

LE POISSON BRAISÉ

Notre top 10 des plats camerounais ne serait pas complet si l’on ne vous parlait pas du fameux poisson braisé ! Il s’agit généralement d’un bar, d’un maquereau ou d’une sole, nappé d’une sauce djansan (une épice locale). L’accompagnement se compose de plantains et de miondos (des bâtonnets de manioc). Un délice pour tout amateur de poisson !

LE TARO À LA SAUCE JAUNE

Ce plat nous vient tout droit de l’Ouest du Cameroun, il est traditionnellement préparé par le peuple des Bamilékés. Il se compose de taro pilé et d’une sauce dont la préparation s’avère complexe car elle contient de multiples ingrédients, notamment de l’huile de palme, des champignons, de la viande et des épices. Les Camerounais ont pour coutume de déguster ce mets directement avec les doigts : c’est à vous de voir !

LE KONDRE

Le kondre, appelé aussi potée de bananes plantains, est un incontournable de notre top 10 des plats camerounais. C’est également aux Bamilékés que l’on doit ce mets, qui fait souvent office de repas de cérémonie. Plusieurs déclinaisons sont possibles, en fonction de vos goûts et de vos envies : kondre de porc, de poisson, de bœuf…

ERU : UN PLAT RARE ET PRISÉ

Le eru est originaire du sud-ouest du pays, il est réputé pour sa saveur unique. Toutefois, se procurer l’ensemble des ingrédients nécessaires à sa préparation n’est pas chose facile ! En effet, ce plat contient divers légumes dont les water leaves et l’okok (leur apparence après cuisson est semblable à celle des épinards). Il est préparé à base de viande et d’écrevisses et le tout est savamment pimenté !

NKÔNO NGOND OU LE METS DE PISTACHE

Originaire de l’est du Cameroun, le mets de pistache se distingue comme plat de fêtes. Sa présentation est soignée et prend la forme d’un gâteau. Sa pâte se compose de graines de courge, auxquelles on ajoute de la viande, du poisson ou des œufs : c’est vous qui décidez ! La particularité de cette spécialité camerounaise réside dans la cuisson : le gâteau est enveloppé tout du long par des feuilles de bananier.

LE CORN TCHAP

Notre top 10 des plats camerounais compte aussi le corn tchap, venu de l’Ouest du pays. Ce mets est constitué d’un mélange de maïs et d’haricots rouges, ainsi que de poisson fumé. Le tout est agrémenté d’une sauce finement épicée.

LE FOLONG

Le folong est un végétal semblable aux épinards. Dans la gastronomie camerounaise, deux recettes sont particulièrement populaires : le folong aux arachides et le folong aux pistaches. Le premier est un plat végétarien, mais il est possible d’y ajouter de la viande. Le second comporte des graines de courge, d’autres légumes, de la pulpe de noix de palme et du bœuf. Le folong est une spécialité savoureuse et riche en nutriments !

LE KOKI

Le koki est un mets typique du Cameroun, il se présente sous forme de gâteau. Cette recette se compose de haricots écrasés, d’huile de palme et d’un mélange d’épices. Dans la tradition camerounaise, le koki est cuit à la vapeur, dans une papillote en feuille de bananier. Ce procédé lui confère son parfum fruité. De plus, le gâteau revêt une belle couleur jaune, qui suscite l’envie de passer à la dégustation. Un mets idéal pour clôturer notre top 10 des plats camerounais !

Source: Villamasai.fr